Décès de l’Abbé Pierre : nous avons le devoir de poursuivre son combat
23 janvier 2007
Débat participatif sur l’école à Clamart : l’éducation doit redevenir une priorité nationale
29 janvier 2007

Echos de campagne, épisode 2

Photo_pk_mg_respect_pour_tousChaque semaine sur ce blog, je reviens sur les derniers échos des campagnes présidentielle et législatives. Tour d’horizon de l’actualité locale et nationale de la semaine écoulée…

Episode 2 :

– 50 débats participatifs dans les Hauts-de-Seine
Dans toutes les villes des Hauts-de-Seine, comme partout en France, les citoyens débattent. 50 débats participatifs ont ainsi été organisés dans notre département. Invités par Ségolène Royal à s’exprimer sur les sujets qui les préoccupent et à donner leur avis, les habitants se déplacent, participent, séduits par la méthode. Nombre d’entre eux assistent pour la première fois à une « réunion politique » !
Dans notre circonscription, j’étais aux débats sur l’excellence environnementale (à Châtillon, le 16 janvier) et sur la précarité et la justice sociale (au Plessis-Robinson, le 23 janvier). Ce vendredi 27 janvier, c’est à Clamart que je vous donne rendez-vous pour, ensemble, discuter de l’école (20h15, au centre socioculturel du Pavé Blanc). Et le compte rendu de chaque réunion est envoyé à Ségolène Royal.
La restitution de l’ensemble des débats s’étant déroulés dans les Hauts-de-Seine se tiendra samedi 3 février à 17h30, à la mairie de Nanterre. Vous êtes évidemment tous invité à y assister.

– Pemezec – Schosteck, quelle équipe !
L’actuel député vient d’annoncer le nom de son suppléant, lors des prochaines élections législatives dans notre circonscription. Une femme, comme le voudrait la parité et comme s’y est soumis le Parti socialiste pour désigner ses candidats ? Bien sûr que non ! A croire que l’actuel député ne juge pas les femmes dignes d’être représentées dans la vie politique.
C’est M. Schosteck, maire de Châtillon, qui a été choisi. Au moins, nous sommes certains qu’ils ont un point commun : leur grande passion pour le bétonnage.
Sinon, je vous rappelle que M. Schosteck, désormais suppléant de M. Pemezec, est impliqué dans une enquête pour fraude aux marchés publics et favoritisme, dans le cadre de l’Office HLM de Châtillon, dont il est président. Des marchés auraient notamment été accordés à son beau-frère, sans mise en concurrence.

– Les engagements de Ségolène Royal sur le logement
Lors du débat participatif qui s’est tenu à Roubaix le 19 janvier dernier, Ségolène Royal a précisé ses engagements sur le logement. Elle a présenté des propositions concrètes, afin de mettre en place la “sécurité-logement tout au long de la vie”, voulant faire du logement une grande cause nationale :
– La construction de 120 000 logements par an est réaffirmée.
– L’État se substituera aux maires qui ne respectent pas les 20 % de logements sociaux sur leur commune, en réquisitionnant les terrains et en construisant lui-même les logements sociaux.
– Les terrains et les bâtiments appartenant à l’État seront mis en vente pour les communes qui veulent faire du logement social, et ce à moitié du prix du marché.
– Un “bouclier logement” sera instauré, pour veiller que les familles ne dépensent pas plus de 25% de leur revenu pour se loger.
– Les Régions se verront confier la construction de logements pour les étudiants et les jeunes travailleurs.
– Un service public de la caution sera créé.
– L’Etat transférera aux collectivités locales le droit de réquisitions-préemptions des logements vides au bout de deux années de vacance.
– L’Etat se substituera aux impayés provisoires de loyer lorsqu’ils correspondent à un accident de l’emploi.

– Quelques idées du programme de M. Sarkozy
Un petit florilège de propositions de celui qui ose citer Blum, Jaurès ou Guy Moquet dans ses discours :
– Il propose de généraliser le CNE (Contrat Nouvelle Embauche) à tous les salariés, dont les jeunes. Souvenons nous de la crise du CPE l’année dernière, de ces millions de jeunes qui se sont mobilisés pour rejeter ce projet, véritable attaque au droit du travail. Le CNE n’est rien d’autre qu’un CPE pour tous, avec notamment une période d’essai de 2 ans.
– Il veut supprimer les cotisations sociales et la fiscalité sur les heures supplémentaires. En faisant en sorte que l’heure supplémentaire travaillée soit moins chère pour les employeurs, il les inciterait à faire davantage travailler leurs employés au lieu d’embaucher.
– Il souhaite réduire massivement le nombre de fonctionnaires (1 recrutement pour 2 départs en retraite) et créer pour les dépenses de santé une franchise par famille. Ces propositions libérales feront deux victimes : l’action publique et la lutte contre les inégalités sociales et territoriales.

7 Comments

  1. zorg dit :

    On peut effectivement affirmer que Pemezec et Schosteck ont en commun une certaine vision de l’urbanisme …
    Cela étant dit, on peut aussi affirmer qu’ils ont en commun le fait d’avoir su attirer dans leurs communes de nombreuses entreprises et ainsi créer du dynamisme et de la richesse. Un point commun qui les distingue clairement de leur collègue de Clamart (qui depuis 5 ans se félicite de l’arrivée de Optic 2000, seule entreprise digne de ce nom a s’être installée à Clamart)

  2. Colinas Senpredit dit :

    De tout cela ne pourra ressortir que la victoire !!
    Colinas Senpredit

  3. Claire dit :

    Et encore, vous ne relevez pas les attaques odieuses de l’UMP contre Ségolène. La dernière en date, lors de son voyage aux Antilles, est pitoyable. Les sales méthodes de la droite sont malheureusement toujours les mêmes. Mais attention, à la fin, elles peuvent finir par se retourner contre leurs auteurs…
    Claire

  4. Ben dit :

    à 86 jours du 1er tour de la présidentielle, le candidat sarkozy est toujours ministre de l’intérieur et continue d’utiliser les moyens de l’état pour sa campagne électorale.

  5. zorg dit :

    à 1 jour du 1er tour de la présidentielle 2002, le candidat Jospin est toujours premier ministre et son ami Vaillant ministre de l’intérieur.
    Une réaction Ben ?

  6. Ben dit :

    Ben, il pense qu’entre la probité et l’honnêteté de jospin, et les méthodes de sarkozy,il n’y a aucune comparaison possible. jospin devait gérer la destinée de la france tout en faisant sa campagne. c’est d’ailleurs peut être ca qui l’a perdu…
    Aujourd’hui, sarkozy utilise le ministère de l’intérieur (osez dire qu’aucune réunion de campagne ne se passe place beauveau) et ses services (les RG par exemple) pour faire sa campagne. vous saisissez la nuance ?

  7. Al dit :

    Ben, êtes-vous si sûr de la probité de Jospin ? Ne confondez pas probité et rigidité… Quant à Sarkozy, vous êtes une victime supplémentaire de l’intoxication socialiste(fort ancienne) qui fait par principe d’un candidat de droite, le Diable et d’un candidat de gauche, un gentil. Et pourtant, l’ère mitterrandienne ne laisera pas un souvenir de rectitude morale !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *