Tramway Châtillon – Viroflay : le STIF confirme son engagement, l’Etat tergiverse toujours…
13 novembre 2006
Etats généraux du SDRIF : vers un aménagement ambitieux des territoires franciliens
4 décembre 2006

Rétablissons la vérité sur l’augmentation de la part régionale sur la TIPP

Photo_pompe_essence_1Dans le cadre l’acte 2 de la décentralisation, l’Etat a transféré aux Régions de nouvelles compétences, dont la gestion des agents techniques des lycées ou des responsabilités accrues en termes de transports. Mais malgré les promesses du gouvernement UMP, les compensations financières qui devaient être « au centime près » ne sont pas au rendez-vous, et aujourd’hui, le compte n’y est toujours pas ! Pourtant, les Régions doivent bien financer leurs nouvelles compétences et assurer un service de qualité en direction des citoyens.

Pour pallier aux carences de l’Etat en matière de transferts financiers liés à la décentralisation, le Conseil régional d’Ile-de-France a voté le 15 novembre dernier une augmentation de 80 millions d’euros de la taxe intérieure sur les produits pétroliers (TIPP). Concrètement, pour les franciliens, cette hausse du prix de l’essence signifie une augmentation de 0,011 € pour un litre de gazole et de 0,017 € pour un litre de supercarburant. Cette mesure entrera en vigueur à partir du 1er janvier 2007.

Bien entendu, la droite ne se prive pas de dénoncer cette décision, mais elle oublie d’évoquer le désengagement financier de l’Etat et son choix proprement injuste, à l’époque où le litre de super frôlait 1,50 €, de rétablir la TIPP flottante.

Ce mécanisme, instauré en 2001 par le gouvernement de Lionel Jospin et supprimé dès 2002 par la droite, aurait permis de diminuer le prix de l’essence à la pompe, en abaissant la taxe intérieure sur les produits pétroliers.

Mais dans notre circonscription, notre actuel député va encore plus loin. Comme à son habitude, il utilise la mauvaise foi et l’excès en affirmant que la Région a augmenté de 17 % la TIPP, ce qui représentera pour chaque conducteur une hausse pouvant aller jusqu’à 75 € par an.

J’ai donc pris ma calculatrice et j’ai vérifié ces chiffres. Les voitures consomment aujourd’hui environ 6 litres aux 100 km. Sur cette base, pour celles qui utilisent du super (95 ou 98), il faudrait parcourir plus de 70 000 km par an pour atteindre les 75 € d’augmentation annoncés par l’actuel député. Et pour celles qui roulent au gazole, il faudrait faire plus de 113 000 km chaque année !

Quant aux 17 % d’augmentation de la TIP, il oublie de préciser qu’il ne s’agit que de la part régionale qui ne représente qu’une infime partie de cette taxe qui tombe dans la cagnotte de l’Etat.

Pour conclure, j’ajouterai que toutes les Régions sont touchées par ce désengagement financier de l’Etat. Ainsi, l’Alsace, unique Conseil régional présidé par l’UMP, devrait également augmenter sa taxe sur les produits pétroliers, à hauteur de 0,016 € pour un litre de super. Mais cela aussi, notre actuel député a omis de le préciser…

4 Comments

  1. lena dit :

    Il ne faut pas oublier d’ajouter que le gouvernement refuse systématiquement de rétablir la TIPP flottante introduite par le PS lorsqu’il était au gouvernement. Lors de la loi sur la privatisation de GDF, les socialistes ont encore tenté de réintroduire cette TIPP flottante mais le gouvernement a catégoriquement refusé.
    Pourtant, grâce à ce mécanisme, les hausses du prix de l’essence sont limitées. Mais l’Etat UMP ne veut pas faire baisser ces prix à la pompe qui lui rapportent tant pour combler ses déficits budgétaires abyssaux.

  2. Sébastien dit :

    c’est incroyable comment pemezec déforme la vérité. On le connait depuis longtempts et on ne devrait plus être surpris. mais il invente toujours quelque chose de nouveau. Il érige presque le mensonge en art !

  3. goude dit :

    Les conseils généraux connaissent les mêmes problèmes que les Conseils régionaux avec les transferts des TOS dans les collèges, du RMI et des routes. Le gouvernement transfère les compétences mais sans les moyens financiers correspondants! Comment boucler leur budget avec des compétences en plus et des moyens financiers insuffisants ? C’est impossible !!!

  4. Marc dit :

    entre le 11/12/06 et le 10/01/07, a la station service du coin, le SP95 est passé de 1,179€/L à 1,199€/L, alors que le baril de pétrole a baissé 62,2 à 55$ le barril (soit de 47,1€ à 42,4€ a taux de change $/€ correspondant à chaque date)
    Voir le pétrole perdre 10% en un mois et constater une augmentation du prix du SP95 de 2% en même temps me scandalise.
    Votre nouvelle taxe a permis aux pétroliers de justifier une nouvelle hausse des prix sans répercuter la moindre baisse.
    Bravo…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *