Fête de la Rose samedi 23 septembre : le rendez-vous à ne pas manquer
20 septembre 2006
Présidentielle : Laurent Fabius à Pantin dimanche 8 octobre
5 octobre 2006

La Fête de la Rose a lancé la mobilisation socialiste dans les Hauts-de-Seine

Photo_aubry_pkLa Fête de la Rose organisée samedi à Clamart par la fédération du parti socialiste des Hauts-de-Seine a remporté un vif succès. Ce sont en effet plus de 500 militants qui se sont retrouvés pour le traditionnel rendez-vous de la rentrée socialiste dans notre département.

Un rendez-vous très important cette année puisqu’il a véritablement lancé la mobilisation militante en vue des prochaines élections présidentielles et législatives.

En présence de Martine Aubry, qui s’est félicitée de notre dynamisme et de notre détermination, cette manifestation a également été l’occasion de présenter les candidats socialistes aux prochaines élections législatives dans les différentes circonscriptions des Hauts-de-Seine.

J’ai ainsi pu mesurer, avec Martine Gouriet, Conseillère générale de Châtillon, qui sera ma suppléante dans la 12ème circonscription, l’espoir et la volonté des militants socialistes de nous voir remporter cette circonscription afin retrouver un député PS dans les Hauts-de-Seine.

La journée s’est finie dans la bonne humeur avec un buffet républicain et une soirée dansante.
Photo_salle_fte_de_la_rose

2 Comments

  1. Fête de la rose des Hauts-de-Seine : top départ pour la campagne

    Comme chaque année, dans toutes les fédérations de France et de Navarre, a lieu l’incontournable « Fête de la Rose ». Alors que l’année dernière nous avions pu écouter Jean Glavany sur les questions de laïcité, c’est Martine Aubry, qu’on…

  2. La question du désir d’alternance chez les Français est récurrente depuis 1981. Or les études d’opinion tendent à montrer que le vote des électeurs lors des scrutins qui ont provoqué l’alternance au pouvoir depuis vingt ans a davantage été influencé par le rejet de la politique menée par la majorité sortante que par le désir de voir l’opposition accéder au pouvoir.
    La question qui demeure est celle de l’importance relative des enjeux au cours de la campagne : si l’UMP impose les thèmes de la sécurité et de la croissance, elle bénéficiera d’un réel avantage et pourrait interrompre le cycle continu de l’alternance.
    Si le PS réussit, comme en 1997, à mettre en avant les thèmes de la protection sociale et de la priorité à l’emploi, il pourra s’appuyer sur sa crédibilité dans ces domaines pour susciter le désir d’alternance sans lequel il ne pourra pas l’emporter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *